Test: inFAMOUS First Light

Test: inFAMOUS First Light

Il a fallu un certain temps mais à la fin inFamous: First Light, le premier DLC de inFamous: Second Son, est sorti. En tenant compte de la pénurie de titres disponibles pour la console de Sony, le free roaming développé par Sucker Punch a gagné un bon nombre de joueurs, mais pas surement pour la variété des titres.

D’autre part, sauf sa physique et l’IA, Second Son est le premier jeu pour PS4 qui a montré un peu de vraie next-gen, tant attendue, avec une image propre impossible à réaliser sur les consoles de la génération précédente.

La caractéristique la plus étonnante dans Second Son était sans aucun doute la possibilité de profiter des nombreux pouvoirs de Delsin pour semer la panique dans les rues de Seattle, même si l’incipit était trop lent et l’équilibre pas parfait dans le moment de la distribution des différents pouvoirs: on parle quand-même d’une ‘expérience originale mais moins brillante de ce que cela aurait pu être.

Dans inFamous: First Light les développeurs se sont concentrés sur le personnage de Fetch, doué avec le pouvoir Neon, bien connu par ceux qui ont déjà tondu le jeu original. L’histoire de Fetch est un mélange de flashbacks et des moments liés à cette jeune Conduit, tenue en captivité par un autre visage familier de Second Son.

Le premier DLC d'inFamous Second Son est un stand-alone sur PS4 mettant en scène Abigail "Fetch" Walker.

Le premier DLC d’inFamous Second Son est un stand-alone sur PS4 mettant en scène Abigail « Fetch » Walker.

Disponible en version téléchargeable pour 14,99 €, ce DLC sera également vendu en version boîte au tarif de 19,99 €. Autant dire que l’on vous recommande chaudement la version dématérialisée pour peu que vous disposiez de suffisamment d’espace sur votre disque dur, le titre pesant tout de même 10 Go. Mais trêve de bavardages, entrons dans le vif du sujet en abordant ce qui nous intéresse le plus, le contenu de ce stand-alone qui débarque 5 mois après inFAMOUS Second Son.

Séquences de flash-back

Test inFAMOUS : First Light PlayStation 4 - Screenshot 13La puissance de fetch résumée en une image: comme évoqué dans le paragraphe d’introduction,vous incarnez Fetch avant sa rencontre avec Delsin Rowe, alors qu’elle est détenue par l’infâme Augustine dans la prison de Curdun Cay. Votre exploration de Seattle se fait via des séquences de flash-back vous ramenant deux ans en arrière alors que Fetch recherche activement son frère disparu, ces scènes étant régulièrement entrecoupées de passages dans des zones contrôlées de la prison où Fetch fait étalage de ses pouvoirs. Ces dernières séquences introduites dans le mode Histoire sont ensuite accessibles au bon vouloir du joueur et font office d’arènes où les vagues d’ennemis se succèdent: l’idée est plutôt bonne et adopte même un système de scoring et de classement en ligne, mais dans les faits, vous en ferez rapidement le tour. A noter que si vous possédez une sauvegarde de Second Son, il vous sera possible de refaire ces arènes dans la peau de Delsin Rowe. Le scénario s’avère agréable à suivre grâce notamment au côté attachant de Fetch et aux quelques clins d’œil liés à l’épisode original, mais il ne restera pas dans les annales. La faute à une durée de vie un peu trop courte (comptez 4 heures en ligne droite et une ou deux de plus pour faire le tour du DLC), des personnages secondaires peu intéressants et un manque de surprise évident pour les joueurs de Second Son qui savent déjà dans quelles conditions Fetch se trouvera quelques mois plus tard.

Néon Rose

Test inFAMOUS : First Light PlayStation 4 - Screenshot 14Le système d’arènes consiste à repousser des vagues d’ennemis: le gameplay subit également quelques modifications, à commencer par le pouvoir du Néon qui s’avère plus puissant que celui détenu par Delsin Rowe. Le jeu devient d’ailleurs légèrement plus facile que son aîné (notamment à cause de l’absence de boss) mais compense par un côté spectaculaire encore plus marqué, les combos de la belle s’enchaînant parfaitement qu’il s’agisse de faire décoller un ennemi au corps-à-corps ou de liquider ceux-ci à distance. Parmi les nouveaux pouvoirs figurent la possibilité de retourner les ennemis et les tourelles dans notre camp, ainsi qu’une attaque spéciale dévastatrice et très réussie visuellement: léger, mais suffisant pour un gameplay toujours aussi plaisant et qui procure un réel sentiment de puissance. Le système de progression est différent et plus varié puisqu’il est possible de remporter vos points de compétences de plusieurs manières: en collectant des flux lumineux (qui remplacent les fragments) dans la ville de Seattle, en réussissant des missions annexes, ou en complétant des défis consistant souvent à enchaîner les arènes ou réussir un certain nombre de fois des missions aléatoires variées (détruire des convois, secourir des otages…). Des points de compétences qui seront ensuite toujours utilisés pour débloquer puis améliorer vos pouvoirs. Quant aux missions annexes, elles s’avèrent tout aussi répétitives que celles de Second Son et ont même la mauvaise idée de recycler les idées principales de ces dernières en ne changeant que la forme. Rien de scandaleux, mais l’ensemble a un léger goût de déjà-vu qui à de quoi laisser sur sa faim. L’absence du système de Karma est justifiée par la nécessité de rendre le scénario cohérent dans l’arc narratif d’inFAMOUS Second Son, mais reste une vraie déception tant il fait partie de l’ADN de la série développée par Sucker Punch.

Beau, nerveux mais un peu trop plat

Point de vue graphismes, InFamous: First Light n’a rien à envier à son prédécesseur. D’ailleurs, il peut se féliciter d’être l’un des plus jolis et esthétiques jeux next-gen sans avoir à en rougir ( vous me direz la concurrence n’est pas féroce de ce côté pour le moment). Les effets de lumières, la beauté des buldings, et le joli tracé rose fushia qui suit notre Fetch comme son ombre, sont toujours un régal pour la rétine. Petite déception pour ceux qui auraient pensé que le dlc dépasserait le maître : il n’en n’est rien, le design reste équivalent et les rues de Seattle sont toujours aussi étrangement vides…

L’intérêt du jeu réside dans le fait que l’action se déroule en deux temps, alternant phase du «présent» où Fetch est prisonnière à Curdun Cay et flash-back, où l’on suit sa vie dans les rues de Seattle. D’ailleurs en prison, vous apprendrez à maitriser Fetch et ses pouvoirs du néon, via des phases de combats dans une arène. Une sorte de didacticiel qui vous permet également d’y revenir quand bon vous semble pour vous divertir, obtenir des points de compétences et ainsi développer de nouveaux pouvoirs. Vous pouvez même voir le niveau de vos amis dans leurs joutes contre les différents ennemis à abattre de l’arène.

Lorsque vous errez dans les rues de Seattle, il vous sera possible soit de faire la quête principale, soit de vous amuser au travers de mini-jeux: capturer des lumens via des courses poursuites, détruire des drones de la police, éviter des fusillades, libérer des otages… Bref de quoi allonger considérablement la durée de vie du jeu et prendre plaisir à collecter les différents trophées. Question durée de vie, comptez 5 heures environ pour le scénario, mais si vous rajoutez les défis de l’arène et les mini-jeux, vous aurez de quoi vous occuper un moment.

Pour un DLC au prix d’environ 15 €, InFamous: First Light se révèle être une bonne surprise. Une héroïne attachante, un scénario gentillet mais qui tient la route, des graphismes à vous couper le souffle, les ingrédients sont réunis pour se divertir durant quelques heures. Pour les amateurs de la saga InFamous, ou les curieux qui n’auraient pas encore testé l’opus avec Delsin, les aventures de Fetch devraient vous faire ressentir l’excitation que procure le fait d’avoir des super pouvoirs.

Note: 7.5

Commentaires
Lythande, la conceptrice du site: son histoire commence grâce à Marion Bradley Zimmer et Game Republic. Experte du secteur des jeux vidéo, elle a écrit pour les magazines les plus importants de l’Italie, tels que Game Republic, PS Mania et Pokémon Mania. @LythandeLister
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont marqués *

Vous pouvez utiliser des balises HTML pour enrichir votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe oublié

Aller à la barre d’outils