NieR Automata

Suivre
8.8

Avis des Gamers

NieR Automata Aperçu

NieR Automata

Pour de « vieux » gamers le nom de Platinum Games, malgré quelques petites erreurs de route, reste un synonyme de qualité. Le studio de développement japonais, en fait, a créé quelques action games très appréciés ces dix dernières année et grâce à son travail dispose de la confiance de ses fans. Ces derniers savent effectivement que quand ils sont suffisamment supportés par les publisher, les gars de Inaba et Kamiya sont capables de créer des véritables chef d’oeuvres du calibre de Bayonetta 2 et Metal Gear Rising : Revengeace. Et c’est ce que Square Enix espère obtenir en leur commissionnant Nier : Automata.




Les deux titres indiqués n’ont pas été choisis au hasard, vu que notre test de Nier : Automata nous a rappelé ces deux noms. Le jeu qui sortira signé Square Enix et Bayonetta ont en commun une protagoniste qui dispose d’un caractère fort, des modes brusques et des décolletés. Même si on doit souligner le fait que le fascinante YoRHa No. 2 Model B a un goût nettement moins provocateur par apport à notre sorcière liée à Nintendo.

Avec le jeu qui a vu le retour de Raiden pour jouer le rôle de protagoniste, Nier : Automata partage une atmosphère futuriste et sombre, ainsi que d’une bonne collection d’ennemis robotiques à détruite avec soin.

En effet, la dernière production de Square Enix, malgré héritière du nom et est située dans le même univers de l’action RPG de l’année 2010 (lui-même un spin-off d’une autre série de RPG d’action, Drakengard), au cours de notre essai est apparu un projet distinctement Platinum Games.

Situé dans un futur sombre dans lequel la race humaine tente de résister aux attaques d’une armée de machines, en Nier : Automata on s’incarnera dans un androïde nommé YoRHa No. 2 Model B engagée à explorer un complexe industriel géant envahi par des robots avec des intentions plutôt belliqueuses. Pour sa chance 2B, c’est l’abréviation de son long nom, sera accompagnée par un petit drone capable d’analyser le sol et de recommander la prochaine destination, ainsi que 9S, un second androïde, cette fois-ci avec une apparence de jeune garçon.

Dans la démo essayée nous avons pu pénétrer dans les profondeurs de l’édifice, tout en affrontant des légions d’ennemis de nombreuses dimensions différentes : des dimensions standard jusqu’à arriver aux boss classiques et gargantuesques signés Platinum Games.

Pour relever ces défis la fascinante protagoniste était armée de deux énormes épées maniées avec force et précision, et elle pouvait demander au petit drone de tirer sur les ennemis avec sa mitrailleuse ou de charger un puissant laser qui pouvait blesser plusieurs ennemis à la fois. Le timing des tirs, ainsi que la capacité à enchaîner les combos, étaient importants pour monter rapidement le niveau et gagner plus d’objets laissés « gentiment » par les opposants.

2B, cependant, ne doit pas seulement attaquer mais aussi en se défendre. A sa disposition elle aura une défense efficace, qui va se transformer en un mouvement esquivant si elle l’effectue en mouvement. En cas de besoin, vous pouvez également essayer d’éviter les coups en utilisant son exceptionnelle capacité de saut.

Nier : Automata

2B peut très bien manier ses puissantes lames et attaquer à distance.

Dans la démo, nous avons testé la progression des niveaux qui était plutôt classiques, linéaires, avec une alternance de couloirs et d’arènes un peu plus larges. Ce qui la rendait intéressante était un jeu continu de perspectives qui alternent entre des moments de libre-caméra avec les autres, dans lesquels le personnage principal se déplace dans des sections 2D et d’autres avec une vue de dessus (à la Zelda).

Mais le principe est le même : nous devrons toujours détruire tout ce qui bouge, mais Platinum Games a réussi de cette façon à donner de la variété à l’action et à nous offrir une savoureuse aventure bien rythmée. Aussi parce qu’après chaque petit pas il y aura un boss géant décidé à nous barrer la route.

Dans ce cas, la tradition du développeur japonais sera pleinement respectée avec des séquences spectaculaires dans lesquelles nous devrons essayer de ne pas être anéanti par des adversaires gigantesques. Les boss sont si grands que, parfois, nous n’allons même pas réussir à les escalader pour atteindre leur sommet, dans des séquences qui pourraient rappeler lointainement la montée de Kratos sur le côté de Gaia.

Peut-être que c’est une comparaison difficile, mais Nier : Automata nous a agréablement surpris par la mécanique du jeu plutôt solides qui sont basées sur la plus grande expérience de Platinum Games dans ce domaine, et de nombreuses idées qui ont valorisées les batailles. A tout cela, en outre, il faut ajouter une pincée de RPG qui devrait vous permettre de changer l’équipement de 2B, améliorer ses compétences, ainsi que modifier de nouvelles et puissantes armes. Nous avons également vu un système de quest, mais il devrait être approfondi dans les semaines à venir. Rappelez-nous que Nier : Automata sera publié le prochain 10 Mars sur la PS4 et après un certain temps, même sur PC.

Nier : Automata

A un moment donnée il faudra apprendre à se défendre …

Même d’un point de vue technique Nier:  Automata reste un jeu de Platinum Games. Le moteur graphique, en fait, n’arrive pas suivre es dernières productions, malgré un discret character design, un excellent système d’animation et une bande sonore convaincante. Les niveaux du jeu sont en fait très limités, la physique est absente et la quantité de détails et effets des particules ne sont pas surprenants. Sur PS4, en outre, la résolution ne semble pas atteindre 1080p en natif, alors que le frame rate semblait stable, malgré des ralentissements occasionnels.

Pad en main, eh bien, la production de Square Enix amuse, grâce à son style original et un gameplay frais et frénétique. Si Platinum Games sera en mesure de garder ce rythme élevé pour raconter une histoire intéressante, et de se maintenir original, nous pourrions être confrontés à une belle surprise pour l’année 2017.

Mot de passe oublié

Aller à la barre d’outils